Historique

L'histoire de Notre Dame de Varanges

L'histoire de Notre Dame de Varanges

1743 : Fondation par deux sœurs grises de « l'établissement Notre Dame de Varanges à l'effet de servir et soulager les pauvres malades de la paroisse » grâce à un don.

1749 : Arrivée de deux nouvelles sœurs Dames de Saint Maur de la congrégation des sœurs de l'Institut Charitable du Saint Enfant Jésus. On les surnomme les sœurs Noires en raison de leur habit.

18 août 1792 : Établissement vendu comme bien national. Il sera ensuite racheté par la municipalité.

1802 : Retour des sœurs de Suisse qui avaient migré durant la Révolution.

1829 : 80 élèves pour deux classes et une « salle d'asile » (ancêtre de la maternelle) et des travaux sur deniers communaux.

Vers 1850 : construction d'un nouveau bâtiment (le bâtiment principal que nous connaissons).

1880 : La propriété des Dames de Saint-Maur / la Communauté réduite à l'état laïc.

1904 : Menace de la fermeture et du départ des sœurs car les établissements religieux devaient cesser tout activité ;

Septembre 1904 : Sauvetage de l'école par les parents, conclusion d'un bail entre le comité et les Dames de Saint Maur. Arrivée de sept demoiselles, sœurs sans costume, portant les cheveux courts, perruques et mantilles.

L'établissement prend le nom de l'institution des familles.

1907 : Suite à la loi de séparation de l'église et de l’État, le Comité achète le bâtiment aux enchères à Paris. La municipalité est en colère, elle le convoitait pour y fonder un asile de vieillards.

1914-1918 : Établissement transformé en hôpital militaire.

1924 : Rappel des sœurs de Saint-Joseph par leur congrégation

En 1925, devient le Pensionnat Notre-Dame-de-Varanges.

16 juin1940 : une bombe tombe entre Givry et Poncey. Les paroissiens qui assistaient à la messe se réfugient dans les caves du Pensionnat. Le bâtiment est occupé par les allemands.

Cohabitation des élèves jusqu'en 1942 avec les bataillons

1971 : Construction du préfabriqué / derrière le bâtiment principal (démonté en 2013) et début de la mixité (internat garçons, place d'Armes).

1974 : Une seconde langue vivante (l'allemand) est enseignée.

1976 : Déménagement de la maternelle dans les locaux de la place

d'Armes.

1978 : Premiers cours de latin. Les arbres dans la cour d'honneur sont

abattus pour plus de clarté.

1992 : Premiers cours d'espagnol.

Tradition et modernité :

- L'intérieur du bâtiment se rajeunit,

- Un laboratoire de biologie est installé au 2e étage,

- La chapelle est devenue une vaste salle d'étude,

- Un petit oratoire est aménagé à l'étage supérieur.

Pour information : Le superbe portail est une œuvre qui daterait d'environ 150 ans. La particularité de ce dernier est qu'il ne comporte aucune soudure et que l'assemblage est fait uniquement avec des rivets et des chevilles. Pour le restaurer, il a donc fallu remplacer tous les rivets, poncer, refaire les pièces défectueuses et remettre un système de fermeture neuf. Tout ceci a duré environ 2 mois. C'est une tâche longue et minutieuse qui a été réalisée par des compagnons.

2013 : Construction de la salle multi-activités.

2017 : Construction de la nouvelle maternelle sur le lieu de l'ancienne "Soue aux Cochons" des soeurs qui avait été rasée (vers l'an 2000)