6ème

Bravo à Maÿlis, élève de 6ème, pour son premier prix au concours "Graine d'écrivains"

L'association "Lire en pays autunois" propose un concours d'écriture à destination des élèves de CM1 et des CM2, des collégiens et des lycéens qui peuvent ainsi s'exprimer par écrit et dévoiler tout leur talent. En 24 ans, ce sont des milliers de participants qui se sont déjà lancés dans l'aventure.
En valorisant par ce concours le travail d'écriture, l'association "Lire en pays autunois" encourage les adolescents à révéler en eux un potentiel qu'ils ignorent peut-être et à stimuler leur créativité.
Le concours est simple, choisir un sujet parmi les deux proposés pour les textes ou un sujet pour les BD et les romans photos et respecter une longueur de texte imposée.
Chaque candidat peut faire le choix de participer seul ou d'être accompagné dans son établissement.

Pour l'édition 2021-2022, le sujet commun était "Attendez-moi" et le sujet pour les élèves de 6ème "Il y a bien longtemps..."

Maÿlis Bellet, élève en classe de 6ème a décidé de participer à ce concours à titre individuel et a obtenu le 1er prix avec son texte A l'aube de la liberté.

Tout l'établissement la fécilite pour ce brillant résultat !

 

Mia Blt, 6e, participation individuelle

Sujet 1 « Il y a bien longtemps »

 

« À l’aube de la liberté »

 

                                                                                                          Givry, le 15 février 2004

Suzanne, 7 ans, repose son livre sur le fauteuil et regarde par la fenêtre. Elle allume la radio :

« -Nous annonçons de la pluie, en Bourgogne, pour le début de l’après-midi ainsi que des… »

Elle éteint aussitôt en soupirant, puis se tourne vers sa mère.

« -Maman, je m’ennuie.

-Demande à ton grand-père de te raconter une histoire. »

La fillette regarde le vieil homme ridé installé sur le canapé. Il était encore grand et mince et son sourire malicieux faisait apparaître de charmantes fossettes. Il rajuste ses lunettes en demi-lune sur son nez.

« -Papi-Li, s’écrie Suzanne, peux-tu nous raconter une histoire ?

-Oh oui ! Sur la Seconde guerre mondiale avec ton réseau de résistance, s’exclame son frère Pierre âgé de 9 ans.

-Bon, je crois que je n’ai pas vraiment le choix ! Avant de commencer, je voudrais que vous me récitiez l’alphabet en arabe…

-Quoi ?!!

-Rassure-toi, Pierre, c’est pour rire. Ecoutez plutôt : il y a bien longtemps, en février 1945, alors que les Allemands ravageaient le pays, il y avait pour tout le monde un espoir : la zone libre. Nos parents qui étaient dans la Résistance, nous chargeaient parfois de missions sans risques puisque nous étions des enfants : mon frère Jacques avait 10 ans et moi 12.

Ce soir-là, il s’agissait de faire passer une famille juive en zone libre, à quelques kilomètres de chez nous. Vers minuit, sans que personne nous entende, on sortit du jardin avec notre chien. Nous allons toquer chez nos voisins qui les cachaient. Comme prévu, ils étaient prêts à partir.

« -Venez, murmura Jacques, par ici ! »

Sans un mot, la famille nous suivit. Il y avait deux garçons, un bébé et des parents. Eclairés par une pleine lune, nous marchons pendant je ne sais trop combien de temps, dans le froid. La mère, qui portait un jeune enfant endormi dans ses bras, nous raconta leur histoire :

« -Je m’appelle Rachel, mon mari Simon est commerçant à Paris. Nos deux fils, Isaac et Nathan, ont 5 et 7 ans, et la plus petite, notre bébé, Yaëlle a 1 an. Nous avons fui à cause de l’Occupation. La folie nazie n’a plus de limites ! Elle persécute des innocents à cause de leur race. Vous êtes courageux, vous des enfants, alors que tant d’hommes qui font deux fois votre taille et votre âge ne le sont même pas… »

Je rougis sous le compliment et la fillette aux yeux bleus et aux cheveux d’un noir étincelant qu’elle portait dans ses bras me sourit.

Enfin, nous arrivons à notre destination. Nous les aidons à franchir les barbelés en prenant garde à ne pas les toucher et à ne pas faire de bruit. Ils réussirent à passer, mais Yaëlle se mit à pleurer. Aussitôt, sa mère mit sa main contre sa bouche pour étouffer ses sanglots. Sauvés ! Nous soupirons de soulagement, heureux que l’aventure se termine aussi bien. Enfin, ça, c’était ce qu’on pensait…

« -Adieu et merci, les garçons, que votre courage soit récompensé, nous dit le père avec un regard pénétrant. N’abandonnez jamais, continuez d’espérer la paix. Nous, nous continuerons de nous battre jusqu’au bout avec l’armée de l’ombre. »

Nous repartons, toujours avec notre fidèle chien. Quand soudain, une voix grave nous glaça le sang :

-Ein, zwei (une, deux) !

-Jacque, vite, il faut nous cacher !

Mais c’était trop tard, les Allemands nous avait repérés. Je vis mon frère détaler, tandis que je restais tétanisé par la peur.

-Occubé fou de zes zenfants, und schnell (et vite).

-Ya (oui), cabitaine ! »

Un soldat musclé courut vers moi et me plaqua contre un mur.

« -Grosse bêtise ! Es ist nicht gut ! (Ce n’est pas bien)

Je voulus mourir dignement et lui répondit froidement :

-Ce n’est pas à vous, qui répandez la terreur, de me dire ce qui est bien ou pas ! Je suis fier de mourir pour la paix et la liberté. Vive la France ! »

Il pointa son fusil sur moi et aussitôt, mon chien qui était tapi dans l’ombre lui sauta au cou et le mordit. L’allemand poussa un cri déchirant en lâchant son arme. J’en profitai pour partir à toutes jambes. J’entendis un aboiement grave et bref, des cris, un coup de feu… puis plus rien. Le silence s’installa. La respiration saccadée, je m’arrêtai. Caché derrière une charrette remplie de bottes de foin, je n’entendais plus que mon souffle et mon cœur qui battait à tout rompre. Quand soudain, une voix mystérieuse résonna :

« -Je t’ai cherché partout ! Où étais-tu ?

La tête de mon frère avait surgi de la paille.

-JACQUES ! Je me suis fait prendre par les Allemands, et toi ?

-Je suis parti dès que je les ai entendus. J’ai cru que tu étais mort !

-Moi, non, mais je crois que notre chien…

-Pourquoi ?!

-Plus tard, allons-nous cacher dans un lieu plus sûr. »

Nous nous engouffrons dans une grange. Quand il n’y eut plus un bruit, on reprit la route en direction de notre maison. Je lui racontai l’histoire en revivant chaque scène. J’avais les larmes aux yeux. Pourtant, je ne regrettais pas ce qu’on avait fait, car sauver des innocents, c’est le plus important.

« -Notre chien, mort ? » s’écria mon frère.

Il commença à pleurer alors, je lui dis :

-La mort n’est pas une fin…

-… si, pour les animaux. »

Nous rentrons, tous les deux, silencieux. La tristesse pesait sur nos épaules. Mon frère murmura alors une phrase magnifique que je n’ai jamais oubliée :

« -Souris, même si ton sourire est triste, car s’il existe quelque chose de plus triste qu’un sourire triste, c’est bien la tristesse de ne pas sourire. »

Alors nous prenons le chemin de la maison, main dans la main, sans notre chien, avec un sourire triste.

Le lendemain, nous nous rendons sur les lieux du crime. Notre chien était bel et bien mort. Mais notre flamme d’espérance, elle, brilla plus que jamais en nous, sans jamais mourir. »

 

Suzanne et Pierre regardaient encore leur grand-père. Puis ils s’exclament en même temps :

« -C’est fini ? Déjà ?! »

Ils quittèrent la pièce en riant et en se courant après.

Le grand-père ralluma sa pipe, un sourire aux lèvres. Puis son regard se posa sur une étagère où trônait un cadre photo. Il représentait un jeune marié grand, mince, avec des fossettes. À son bras, une jeune femme aux yeux bleus et aux cheveux d’un noir étincelant sous son voile. Leurs sourires éclatants laissaient deviner que le jeune couple vivrait heureux.

« -J’ignorais encore que nos chemins se recroiseraient un jour, Yaëlle et moi… »

 

FIN

À tous les résistants qui sont morts pour notre liberté,

à l’Ukraine, à tous ses habitants,

et à tous ceux qui se lèveront pour défendre leur liberté et la paix dans le monde.

 

 


Bravo à Maÿlis, élève de 6ème, pour son premier prix au concours "Graine d'écrivains"

Land Art pour nos élèves de 6ème !

Land Art pour nos élèves de 6ème !
Land Art pour nos élèves de 6ème !
Land Art pour nos élèves de 6ème !

HAIKU pour les élèves de CM2 et 6ème !

HAIKU pour les élèves de CM2 et 6ème !


« Nous avons participé les CM2 et nous-mêmes les 6e à un concours de haïkus. Les enseignantes nous ont tout d’abord expliqué ce que c’était. Après cette étape, elles nous ont donné des consignes pour en réaliser un. Voici les caractéristiques d’un haïku : c’est un poème très court d’origine japonaise. Il est composé de trois vers : un court (5 syllabes), un long (7 syllabes) et un court (5 syllabes). Il comporte souvent un mot qui évoque une saison (« soir d’été », « feuilles mortes »…) et également un autre mot évoquant une émotion (allégresse, tristesse…).
La consigne était d’en écrire un en respectant toutes les caractéristiques puis de l’illustrer. »
Maÿlis Bellet 6e
1er prix : Faustin Vaillant (CM2)
2e prix : Lilou Terrier (CM2)
3e prix : Timéo Gauvain (6e)
Prix des élèves : Enola Bocquillon (CM2)
 

Journée européenne des langues

Journée européenne des langues

Blackout poetry pour les élèves de 6ème !

Blackout poetry pour les élèves de 6ème !
Blackout poetry pour les élèves de 6ème !
Blackout poetry pour les élèves de 6ème !

Ecriture collaborative pour les CM1, CM2 et 6ème !


Ecriture collaborative en CM1, CM2 et 6ème: premier passage de relais !
Jeudi 18 Novembre, les CM1 ont transmis aux 6ème et aux CM2 une enveloppe contenant des consignes d'écriture. Avant les vacances, les plus jeunes avaient choisi un lieu général ainsi que trois lieux plus précis et ils avaient créé quatre personnages en leur donnant une identité, des caractéristiques physiques, des traits de caractère... Charge maintenant à leurs aînés d'écrire une histoire palpitante ! Une histoire pour chaque classe de 6ème et deux histoires en CM2. Toutes auront donc les mêmes personnages, les mêmes lieux, seule la saison changera d'un groupe à l'autre (été ou hiver... comme les jeux olympiques...). Place à l'imagination et à la créativité... et au travail !
Prochain relais: les illustrations !
A suivre...
Projet initié et suivi par Mme Pelletier en CM1, Mme Laurent en CM2 et Mme Schiettecatte, enseignante de français en 6ème.
 

Ecriture collaborative pour les CM1, CM2 et 6ème !

Participation à un concours d'écriture pour Maÿlis !

Participation à un concours d'écriture pour Maÿlis !

Sortie théâtre pour les élèves de 6ème


Lundi 15 Novembre, les élèves de 6ème se sont rendus au Creusot pour voir un spectacle intitulé: "Ulysse, odyssée philosophique en piscine", adapté de l'Odyssée d'Homère. Une narration fidèle, un beau texte, une mise en scène parfois originale, créative, parfois décalée et drôle.
Quelques réactions d'élèves: "Les lumières et les images en fond étaient splendides" (Louis) - "Le modificateur de voix du narrateur lui permettait de jouer plusieurs rôles, ce qui m'a plu" (Paul) - "J'ai bien aimé les costumes cas c'était des vêtements de notre temps" (Maylis) - "J'ai adoré le passage rigolo avec les sirènes" (Apolline).
 

Sortie théâtre pour les élèves de 6ème

Les évaluations nationales de 6ème se déroulent du 20 septembre au 1er octobre. Au programme, mathématiques et français pour tous

Les évaluations nationales de 6ème se déroulent du 20 septembre au 1er octobre. Au programme, mathématiques et français pour tous
Les évaluations nationales de 6ème se déroulent du 20 septembre au 1er octobre. Au programme, mathématiques et français pour tous
Les évaluations nationales de 6ème se déroulent du 20 septembre au 1er octobre. Au programme, mathématiques et français pour tous

Un BLOB en 6ème - 5ème !


DECOUVERTE D'UN BLOB POUR LES ELEVES DE 6EME ET 5EME EN COURS DE SVT !!
"Nous collaborons avec une initiative du CNRS de Toulouse et la mission spatiale de Thomas Pesquet pour étudier ce "champignon" géant aux propriétés étonnantes qui pourraient trouver des applications dans la médecine ou la biotechnologie .
Nous collaborons avec une initiative du CNRS de Toulouse et la mission spatiale de Thomas Pesquet pour étudier ce "champignon" géant aux propriétés étonnantes qui pourraient trouver des applications dans la médecine ou la biotechnologie .
Après avoir préparé une gélose à base de Agar nous avons placé le Blob sous forme de sclérote ( Blob dormant) au centre de la gélose dans une boite de Petri et nous lui avons mis à proximité des flocons d'avoine .
Nous avons placé le tout au noir car le Blob n'aime pas la lumière... Demain nous devrions faire connaissance avec un Blob réveillé et en plein forme ! Affaire à suivre donc! Et à vos starting Blob !"
Madame Cristement Mazzetto, enseignante de SVT.
 

Un BLOB en 6ème - 5ème !

Grâce aux élèves de 6ème Bilangue, les CM2 ont pu découvrir l'espagnol !

Grâce aux élèves de 6ème Bilangue, les CM2 ont pu découvrir l'espagnol !

Décoration du sapin en 6ème A grâce à la symétrie axiale et aux volumes !

Décoration du sapin en 6ème A grâce à la symétrie axiale et aux volumes !
Décoration du sapin en 6ème A grâce à la symétrie axiale et aux volumes !
Décoration du sapin en 6ème A grâce à la symétrie axiale et aux volumes !

Jeunes Reporters de Varanges

Jeunes Reporters de Varanges


Nous sommes les Jeunes Reporters de Varanges. Notre mission consiste à vous donner des informations sur les évènements de l'école: projets, sorties scolaires...
Nos articles seront publiés sur le site internet du collège et sur le compte Facebook de l'établissement et tout le monde pourra les lire. Ils seront aussi sur les paneaux au pied des escaliers. Nous espérons que nous pourrons vous compter parmi nos fidèles lecteurs !
Clara T. et Abel,
pour les Jeunes Reporters de Varanges,
le 19/09/2022